De l’EAU DE CI, de l’EAU DE Là

Par défaut

(mise à jour 21 Avril 2014 avec la composition de la Geroldsteiner pétillante, intéressante pour les fans d’Hépar et d’Aqua de Danone )

Ici à Singapour, le climat ne nous laisse aucun choix : il nous faut boire, boire et re-boire…et de l’eau, de l’eau, de l’eau. Et de l’eau potable bien sûr, facile à trouver ici, mais parfois plus compliqué dans certaines zones géographiques alentours. Et au fait, quelle eau faut-il choisir ? Potable ? Minérale ? Embouteillée ? « Embonbonnée » ? de Singapour ? de France ou d’ailleurs ? Voici toutes les infos sur l’eau ou plutôt sur les eaux à notre disposition et entre lesquelles on ne sait pas toujours choisir !

Dis-moi : pourquoi « potable » ?

Une eau potable est une eau que l’on peut boire sans risque pour la santé. Cela ne signifie pas qu’elle ne contient aucun composé dangereux pour la santé mais que, si elle en contient, c’est en quantité très, très faible (pour chaque substance cancérigène, le risque maximum admis par l’OMS est de 10-5 soit 1 cas de cancer supplémentaire lié à cette substance dans une population de 100 000 personnes qui consommeraient cette eau durant une vie entière). Les recommandations de l’OMS sur la qualité de l’eau sont d’une extrême précision et sont rassemblées dans des centaines de pages…autant dire indigestes, je n’ai pas pu tout absorber ! Mais sachez que tout a été étudié, analysé, évalué : les composés naturellement présents dans l’eau (calcium, fer, magnésium, etc), ceux arrivés accidentellement (germes biologiques, pesticides, déchets industriels), ceux issus du traitement de l’eau (chlore, ozone) et ceux libérés par les tuyaux et réservoirs de stockage (plomb, cuivre, etc), tout ça pour définir pour chacun des constituants possibles des limites maximum acceptables dans nos verres ! Tout est expliqué et chiffré par l’OMS ici et et pour la France ici.
Un dossier du CNRS sur l’eau potable se trouve ici.

L’eau potable est-elle la même à tous les robinets ?

Pas forcément. Chaque pays peut avoir ses propres normes ou bien décider de suivre les recommandations de l’OMS. Singapour suit les recommandations de l’OMS. En Europe, la qualité est partout la même : 63 paramètres sont analysés (On en étudiait seulement 6 en France il y a 120 ans !). Et la réglementation est de plus en plus sévère : aujourd’hui les normes doivent être respectées à l’extrême bout de la chaîne de distribution, c’est-à-dire à la sortie de chacun de nos robinets alors qu’il y a 10 ans, ces mêmes normes n’étaient obligatoires et contrôlées qu’en début de chaîne, au centre de production et de distribution d’eau, donc bien avant le robinet.

 

Eau dure ? Eau douce ? C’est quoi la différence ?

Ce sont les sels minéraux* que l’eau contient: beaucoup de minéraux, l’eau est dure ; peu, l’eau est dite douce. Chacune a ses avantages et ses inconvénients. L’eau dure serait peut-être bénéfique pour la santé (études en cours) mais elle est le calvaire des appareils électro-ménagers qu’elle entartre parfois jusqu’à la lie ! Quant à l’eau douce, elle permet une meilleure efficacité des savons et détergents (linge et mains mieux lavés !) et les canalisations restent « propres » (sans tartre), sauf que cette absence de tartre les rend plus vulnérables à la corrosion et aux fuites ! L’idéal : un peu dure mais pas trop, un peu douce mais pas trop…la quadrature du cercle ! Les sels minéraux se mesurent en milligrammes repérés sur l’étiquette d’une bouteille par l’expression « résidu sec ». La dureté se mesure dans une unité barbare que je laisse aux spécialistes des choses compliquées qui n’ont pas besoin de se faire comprendre du consommateur lambda. Des exemples d’eau douce avec au plus 200 mg de sels minéraux dissouts par litre d’eau : les eaux minérales de Bretagne et …l’eau de Singapour ! De nombreuses eaux minérales vendues en bouteille à Singapour sont même totalement déminéralisées. Et on trouve dans certains coins du bassin parisien des eaux du robinet qui titrent jusqu’à 900 mg de sels minéraux par litre, ce qui est relativement élevé et peut nécessiter le recours à un adoucisseur d’eau.

*les sels minéraux ce sont des éléments (ou corps simples en chimie) de source minérale présents en grande quantité: ce sont le calcium, sodium, magnésium, phosphore et potassium. Le chlore en fait partie mais pose excessivement rarement de soucis ni en excès, ni en carence dans l’eau de boisson. D’autres éléments d’origine minérale sont également présents mais en toute petite quantité; on les appelle oligoéléments: le fer, le zinc, le fluor, le cuivre, l’iode, le manganèse, le cobalt, le sélénium, le vanadium, le molybdène, le chrome...

 

D’où vient l’eau du robinet de Singapour ?

Singapour s’approvisionne grâce à 4 méthodes très différentes dont les deux premières couvrent déjà 40% des besoins en eau potable avec un objectif de 80% d’ici 2060 :

  • le traitement des eaux usées (4 usines de traitement fournissent 30% des besoins en eau potable, objectif de 55% en 2060)
  • la désalinisation de l’eau de mer (qui fournit 10% des besoins avec un objectif de 25% des besoins en 2060).
  • l’importation en provenance de Malaisie
  • Le captage (sources souterraines et surtout eaux de pluie stockées dans 17 réservoirs)

L’eau de Singapour, sa production, sa distribution ainsi que le système des eaux usées, est gérée par une agence nationale de l’eau appelée PUB. Les explications détaillées se trouvent ici .
Quelle que soit son origine (eau usée, eau de mer, eau de pluie, eau de Malaisie), l’eau est de qualité strictement égale, de goût identique, parfaitement contrôlée, et ne représente aucun danger pour la santé. Il ne faut donc pas laisser notre imagination nous faire peur, ce serait totalement infondé ! Après tout, en France le raisin reste encore parfois foulé au pied pour faire le vin…ça n’en dégoûte pas beaucoup quand on sait la consommation qui suit la production ! Et que dire des pieds de cochon, langue de bœuf, rognons d’agneau, escargots et autres délicatesses bien de chez nous ?

 

Quelle est la composition de l’eau du robinet à Singapour ?

Tout se trouve ici.
Les quantités de chlore, cuivre, nitrates et nitrites sont très inférieures aux normes OMS. Contrairement à la France, l’eau est ici enrichie en fluor (0,47 mg/L), la limite internationalement acceptée étant de 1,5 mg/L . Chez le nourrisson et le très jeune enfant qui consomment de l’eau du robinet, il faut tenir compte de cette teneur en fluor dans les apports fluorés afin de ne pas dépasser la limite quotidienne recommandée qui est de 1 mg par jour. On notera par ailleurs que, du fait de sous-sols granitiques dans la région, elle contient de la silice, un composant sans effet sur la santé et dont l’OMS ne définit donc pas les valeurs seuils. Elle contient assez peu de carbonate de calcium ce qui la range dans la catégorie des eaux douces et est au total faiblement minéralisée avec seulement 133 mg/L de sels minéraux dissouts. Il faut donc retenir que l’eau du robinet à Singapour est une eau très faiblement minéralisée, donc très douce.

 

Et la composition de l’eau en France ?

Elle varie nettement d’une région à l’autre en fonction des sous-sols d’où elle est extraite. Je prendrai pour comparatif une eau moyenne, ni trop dure, ni trop douce, l’eau de Paris (et oui, j’en suis originaire, je parle donc de ce que je connais le mieux ! Que les non-Parisiens me pardonnent !). L’eau de Paris provient à la fois de rivières et de sources souterraines. Seul l’Est de Paris ne reçoit aucune eau de source mais seulement les eaux traitées de la Seine et de la Marne. L’eau de Paris se trouve être nettement plus minéralisée que celle de Singapour avec un total de 420 mg de résidu sec par litre mais elle reste considérée comme faiblement minéralisée. Elle a une teneur modéré en calcium (90 mg/L), pauvre en sodium (10 mg/L, c’est l’élément qui pourrait donner un goût salé à l’eau s’il était en grande quantité), riche en bicarbonates (220 mg/L), raison pour laquelle elle est plutôt considérée comme dure.
Toutes les infos sur l’eau de Paris sont ici. Et pour les autres régions de France, on trouvera ça en dernière page de ce document ici.

 

Et la composition des eaux en bouteille ?

Ici il faut distinguer eau de source et eau minérale.
L’eau de source (en bouteille) est une eau souterraine pompée à l’abri de toute pollution. Elle n’est pas traitée et on ne lui a rien ajouté et, telle quelle, elle est naturellement potable. Mais sa composition n’est jamais garantie stable : elle peut varier en fonction de la pluviométrie notamment. Et attention : à un même nom commercial peuvent correspondre plusieurs sources différentes (notées en général sur l’étiquette), de compositions parfois très différentes : ainsi l’eau Cristaline provient de près de vingt sources distinctes avec des concentrations en calcium qui varient de 6,4 mg à 165 mg/L !!
L’eau minérale naturelle est aussi une eau souterraine pompée à l’abri de toute pollution ; mais, pour une source donnée, sa composition est constamment la même à la différence de l’eau de source. Elle n’est pas traitée. Cette stabilité l’autorise à déclarer avoir des « propriétés favorables à la santé » (appellation attribuée par l’Académie Nationale de Médecine qui n’a aucun rapport avec l’Anses cité plus haut). Attention aussi aux étiquettes : Vittel a plusieurs sources et notamment la Vittel-Hépar qui n’a rien à voir avec la Vittel classique…

 

Mais alors, quelle eau pour la santé ?

Les effets bénéfiques de l’eau sur la santé seraient l’objet d’un très long post ; je pense y revenir prochainement. Ici à Singapour, exposés que nous sommes tous à la chaleur qui entraîne perte d’eau et avec elle, perte de minéraux, il est recommandé de boire beaucoup, souvent et de préférence une eau minéralisée. L’eau du robinet de Singapour est insuffisamment minéralisée à long terme, à moins que l’on ait une importante consommation de fruits frais (pour les minéraux) et une perte hydrique très réduite (peu de transpiration, peu de sport par exemple). Tout étant une question d’équilibre. Je ne le recommanderais pas en France mais ici, la situation est clairement différente. La question de savoir si on peut remplacer les minéraux que nous perdons par des sachets de minéraux, je ne peux y répondre maintenant ; je suis en train d’étudier les produits qui se vendent ici et j’espère pouvoir y revenir d’ici quelques semaines (oui, semaines car le nombre de produits vendus est hallucinant ! C’est un travail de titan dans lequel je me suis lancée !).
Et à la question de savoir s’il faut changer d’eau de boisson régulièrement en les alternant, ceci n’est qu’un message marketing colporté par des distributeurs qui cherchent à partager un copieux gâteau qu’est le marché des eaux de boisson ! Donc non, inutile d’alterner les eaux de boisson pour des raisons de santé. ou alors, il faudrait aussi déménager régulièrement pour changer son eau du robinet? Ce n’est pas sérieux évidemment! Mais ça peut arriver de changer d’eau pour une autre raison, économique, disponibilité, goût personnel et ça ne remettrait pas en cause l’effet santé de l’eau consommée.

 

Et quelle eau pour les nourrissons ?

En France, la nouvelle autorité de contrôle sanitaire des aliments (Anses lien ici ) préconise depuis 2003 les qualités suivantes :

  • Eau non effervescente
  • Résidu sec ≤ 1000 mg/L
  • Fluor ≤ 0,3 mg/L
  • Sulfates ≤140 mg/L
  • Calcium ≤ 100 mg/L
  • Magnésium ≤50 mg/L
  • Nitrates ≤ 10 mg/L
  • Des taux très faibles d’ions rares tels cyanure, bore, cuivre, plomb, nickel, zinc, chrome
  • Aucun germe pathogène

Autant dire que beaucoup d’eaux du robinet répondent à ces critères, y compris celle de Singapour ! Et du côté des eaux minérales, Evian, Valvert, Volvic notamment répondent à ces critères.

 

Et chez les ados ?

Toutes les eaux de boisson, robinet ou minérale, peuvent leur convenir. Pour un ado qui consommerait peu de laitage alors qu’à son âge ses besoins en calcium sont très importants (1200 mg/jour sachant qu’un pot de yaourt en apporte 140 mg), une eau riche en calcium, sans remplacer le lait, peut néanmoins être intéressante. Attention en revanche aux boissons enrichies qui, outre du calcium, contiennent aussi des sucres…à fuir !

 

Quid des eaux de boisson vendues à Singapour ?

Un seul conseil : lire les étiquettes et relire, et re-relire !

Pour les bouteilles, la très grande majorité sont des eaux distillées (distilled water) qui ne sont ni des eaux de source, ni des eaux minérales mais des eaux …purifiées par des procédés physico-chimiques. Elles sont totalement pures tant qu’elles ne sont pas en contact avec l’air. Elles ne contiennent aucun minéraux d’où un goût pas toujours très agréable.

Du côté des eaux en bombonne, on va trouver des eaux de source. L’eau Natural Springs par exemple vient d’Australie. C’est une eau peu minéralisée qui convient aux nourrissons avec la composition suivante :

  • Résidu sec 316 mg/L (2,5 fois plus que l’eau du robinet de Singapour)
  • Calcium 19 mg/L
  • Magnésium 30 mg/L Sodium 25 mg/L
  • Bicarbonate 270 mg/L

Pour la marque « Polar », ils vendent 2 types d’eau : déminéralisée ou minérale. La minérale …n’est pas minérale au sens français du terme puisque c’est une eau de source qui a été modifiée pour être purifiée ; elle est très faiblement minéralisée avec la composition suivante :

  • Résidu sec 104 mg/L (encore moins que l’eau du robinet !)
  • Calcium 18 mg/L
  • Magnésium 4 mg/L
  • Sodium 9.2 mg/L
  • Sulfates 7.5 mg/L
  • Bicarbonates 82 mg/L

Quant à l’eau Aqua distribuée par Danone, Voici ce que j’ai trouvé sur l’étiquette en magasin:

  • Résidu sec (calculé): 103 mg/L
  • Calcium: 14.5 mg/L
  • Magnésium: 4.5 mg/L
  • Sodium: 8.5 mg/L
  • Sulfates: 2.4 mg/L
  • Bicarbonates: 72 mg/L

Ces données en font une eau équivalente à l’eau du robinet de Singapour. Le site internet annonce que c’est une eau de source d’Indonésie. Si vous avez plus de détails sur Aqua, je suis preneuse ! (Après avoir parcouru leur site internet, j’ai tout de même du mal à comprendre pourquoi on distribue autant d’eau embouteillée dans un pays comme l’Indonésie qui a une pluviométrie tout de même très au-dessus de nos contrées européennes. Sauf si les chiffres présentés par Danone sont en réalité une toute petite partie de l’eau totale consommée ? )

 

En conclusion, une bonne eau de boisson se doit d’être un peu minéralisée avec au moins 300 mg/L de sels dissouts sans dépasser 1000 mg/L, peu importe la répartition en minéraux.

 

Enfin pour finir ce long post, voici quelques compositions d’eaux minérales françaises:
Eau d’Evian :

  • Résidu sec 309 mg/L
  • Calcium 80 mg/L
  • Magnésium 26 mg/L
  • Sodium 6.5 mg/L
  • Sulfates 12.6 mg/L
  • Bicarbonates 360 mg/L

Eau de Vittel, source classique dite aussi grande source (non recommandée pour les nourrissons car trop riche en calcium) :

  • Résidu sec : 844 mg/L
  • Calcium 203,8 mg/L
  • Magnésium 43.1 mg/L
  • Sodium 5 mg/L
  • Sulfates 328.9 mg/L
  • Hydrogénocarbonates : 399 mg/L

Et l’eau de Vittel source Hépar, dite aussi eau d’Hépar, est très minéralisée (totalement décommandée pour les nourrissons !) :

  • Résidu sec de 2513 mg/L
  • Calcium 549 mg/L
  • Magnésium 119 mg/L (d’où ses vertus revendiquées sur la constipation)
  • Sodium 14 mg/L
  • Sulfates 1530 mg/L
  • Bicarbonates 384 mg/L
  • Fluor 0.4 mg/L

Une eau proche de Vittel Hépar vendue à Singapour: eau GEROLSTEINER pétillante dont la composition est la suivante:(ATTENTION: sa composition l’interdit aux nourrissons et la rend peu recommandée avant l’adolescence):

  • Résidu sec: 2479 mg/L
  • Calcium: 348 mg/L
  • Magnésium: 108 mg/L
  • Sodium: 118 mg/L (attention: nettement plus salée que l’Hépar; très intéressante pour le sport à condition d’enlever les bulles en la laissant s’aérer après ouverture)
  • Sulfate: 38 mg/L
  • Bicarbonates: 1816 mg/L

 

Dr Anne GENETET – 7 Avril 2014 – Mis à jour 21 Avril 2014

Publicités

Une réflexion sur “De l’EAU DE CI, de l’EAU DE Là

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s